La mise en œuvre des modalités de déconfinement au sein des GEM mobilisera ses instances de gouvernance, en lien avec le(s) animateur(s), l’organisme gestionnaire, le parrain le cas échéant, et l’ARS qui impulsera la dynamique territoriale autour des GEM ». 2 conseils d’administration se sont déroulés depuis le confinement en Visio conférence.

«  Par exemple : L’élaboration d’un règlement intérieur ou charte pour la période du déconfinement voté en CA. Le règlement intérieur pourra par exemple prévoir le port d’un dispositif de protection individuel (masque, visière…) pour accéder au GEM.

Maintenir une activité de veille sociale, au moins les premiers temps

Il est recommandé aux GEM de maintenir une activité de veille sociale en distanciel pour les adhérents qui ne souhaiteraient pas ou ne pourraient pas se déconfiner au moins dans les premiers jours.

Le maintien des activités de veille sociale développées pendant le confinement aura un impact sur le temps de travail de(s) animateur(s), à prendre en compte dans l’organisation ». Les animatrices ne se ménagent pas pour etre très présentes auprès des adhérents. Voir ci-dessous le texte de Françoise Turenne coordonnatrice du gem.

Rebonjour à tous,

N’ayant pu participer oralement car mon micro ne fonctionnait pas, je viens par ce mail m’exprimer par rapport à ce qui a été échangé ce matin par visio.

Concernant le déconfinement du GEM, celui-ci s’est passé depuis le 11 mai dans les meilleures conditions possibles. Nous nous sommes retrouvés sans jamais s’être perdu(e)s, car les liens le temps du confinement ont été des contacts plus forts, plus intenses et plus nombreux. Tout un chacun a bien investi l’espace WhatsApp et  ceux et celles qui ne pouvaient pas accéder à ce moyen d’expression étaient appelé(e)s tous les jours par les animatrices et une chaine d’adhérents. Celle-ci existait et existe toujours pour prendre des nouvelles et organiser les sorties en extérieur. A savoir que tous les bénévoles qui interviennent au Gem étaient appelé(e)s eux aussi. Les adhérents ont pu les joindre également. Les sms ont également bien fonctionné.

Pour avoir échanger avec certains adhérents la formule des sorties hors murs dans les parcs, en centre-ville, et autres, marchent bien et permet de bien se retrouver. Bien entendu toutes les mesures de sécurité et d’hygiène sont mises en place. Certains adhérents craignent de revenir trop tôt dans le local et ceux qui le peuvent redoutent que les modalités d’hygiène prennent beaucoup de place par rapport au plaisir de se revoir. Le seul avantage pour le moment d’être au local serait d’y manger, de partager des repas, préparer des repas et cela n’est pas possible. Les adhérents préfèrent se retrouver dans différents parcs pour piqueniquer et si le temps menace repérer des lieux où l’on peut  s’abriter en gardant toujours les distances nécessaires. 

L’activité théâtre et radio continuent de fonctionner sous une autre forme (en groupe, et individuellement). Pourquoi pas imaginer ces deux activités en extérieur….

Cet après-midi, nouveauté nous sommes partis à trois en vélo à Saint Martin d’Hères, ceux qui ne font pas de vélo nous ont rejoint en transport en commun avec des masques et en veillant aux gestes barrieres. Cela a donné des idées à d’autres. Nous avons empruntés  les zones avec voie cyclable et cela était très agréable. Nous avons établi un programme de sorties extérieures avec activités diverses, chants, travail sur la voix, auto massage, do in, jeux sans contacts, quizz musical et quizz floral sans contact.

Ceux des maisons espoir qui viennent habituellement au GEM ne sont pas oubliés et un planning s’établit avec l’aide de Julie l’animatrice habitat partagé. Les autres adhérents sont contactés par téléphone .

A mon avis, le local n’est pas forcément primordial à l’heure actuelle pour faire vivre le GEM. Concernant les périodes printanières et estivales des autres années, celles-ci nous montrent que les sorties extérieures sont très demandées car les adhérents ont besoin de s’aérer et de voir d’autres horizons. Je trouve que l’après confinement permet de reconstruire des liens autres et donne l’envie d’expérimenter des choses nouvelles. C’est un autre mode de communication, une nouvelle expérience de vie pour chacun et je les trouve réussis.

J’avais envie de partager tout cela avec vous.

Toutes les conversations WhatsApp, les audios, les vidéos du confinement et de l’après confinement peuvent être transmis à tout moment à l’ARS.

Je vous souhaite une bonne fin d’après midi, en espérant que le prochain zoom me permettra de vous parler.

Françoise Turenne coordonnatrice gem